Le journal d’un fou

Contenu de la page : Le journal d’un fou

Nous vivons dans un monde où pour exister, il faut être reconnu, et pour cela il faut être beau, sain, compétitif, séducteur, performant. Alors, comment font les AUTRES ?
En essai de réponse à cette question, le théâtre Atelier Bûle travaille à l’adaptation d’une nouvelle, écrite en 1835 par Nicolaï Gogol : Le journal d’un fou.
Gogol est un auteur russe du XIXe siècle mais ses écrits, mélange de réalisme et d’absurde où le rire frôle toujours le tragique, résonnent encore fortement de nos jours. Il dépeint une société corsetée, où des êtres écrasés par le poids d’une hiérarchie figée et corrompue mènent de tristes existences empreintes de frustrations.
Le journal d’un fou est l’histoire d’un petit fonctionnaire de la Russie tsariste qui, selon son chef de bureau, a du brouillamini dans la cervelle. Méprisé par son entourage, il rêve, de gloire, d’amour. Il se confie à son journal et se construit un monde peuplé de nez où les chiens parlent et s’écrivent. Il perd pied peu à peu et bascule dans un autre univers.
Absolument contemporaine, cette nouvelle retrace l’articulation des mécanismes humains face aux structures sociales, la transformation et la dépossession du « moi ». Poprichtchine, petit fonctionnaire russe, ne peut atteindre son rêve, alors s’opère en lui un changement radical qui le mène à l’aliénation et à l’enfermement.

Le journal d’un fou, par le Théâtre Atelier Bûle.
Les représentations auront lieu :
samedi 23 septembre à 20 h 30 et dimanche 24 septembre à 17 h, entrée 5 € (uniquement sur réservation au 04 70 90 23 78), à l’ancien Tribunal de Gannat, durant les Journées Européennes du Patrimoine.

Portfolio

Contact

Culturel

Théâtre Atelier Bule

Télécharger la Vcard